A part ça, tout va bien …

 

IMG_7074

Aux nouvelles ce matin, l’horreur absolue : une maman ivre a projeté son bébé, en pleine rue, contre un mur.

Avant hier, un homme, agacé par les pleurs de son nourrisson de 6 mois, a tué ce dernier à coups de poing dans l’abdomen et les testicules juste parce qu’il l’empêchait de jouer à la console. L’horreur est une réalité quotidienne.

Mes lectures du matin ont toutes de quoi me mettre à plat et m’écœurer encore un peu plus sur la nature du monde. Ajoutez à cela que Maurice White, fondateur d’Earth Wind and Fire est décédé et que si vous êtes enceinte, mieux vaut ne pas projeter un séjour -notamment au Brésil- où le virus Zika risque d’atteindre votre bébé et le faire souffrir de microcéphalie. Tout cela vient donc en plus des ravages du fanatisme planétaire ambiant qui nous abîme l’âme, un peu plus chaque jour.

N’en jetez plus la coupe est presque pleine.

Comment ne pas avoir le moral dans les chaussettes ? Et pourtant, s’il est une réalité, c’est qu’on ne peut pas vouloir à tout prix changer le décor du monde.
On a toutes et tous, à notre niveau, des épreuves de vie qui se présentent à nos portes et qu’il faut affronter au mieux et sans manuel.

Note à moi-même: 

Suggérer à Jean-Joseph Julaud, l’auteur de la collection à succès « pour les nuls » de rédiger fissa un ouvrage à l’usage des mères de famille qui aura pour titre : « Comprendre et accompagner vers l’âge adulte avec sérénité les adolescents d’aujourd’hui pour les nuls ».

« A part ça, tout va bien », c’est le petit mantra qu’il faut garder en tête et celui sur lequel se focaliser pour se projeter vers des jours plus heureux, plus sereins, car forcément, ils se présenteront un jour à nos portes, la vie étant faite de cycles.
L’arme absolue pour faire face au blues du moment ? Sans doute l’altruisme et la bienveillance mais surtout la sagesse.
Sa définition : propension à ne pas se laisser submerger par les épreuves de la vie et l’aptitude à pouvoir regarder bien en face ce qui altère notre bien être. Un recul nécessaire à toute (bonne) prise de décision.
Atteindre la sagesse, c’est arriver à libérer son esprit de tous les flux négatifs (j’ai dit tous, y compris mes casse-pied de voisins) pour atteindre une amplitude intérieure qui permette de faire face aux hauts et aux bas de l’existence tout en étant acteur de sa vie et en prenant les meilleures décisions possibles.

Merci Matthieu Ricard. Om mani padme hum
La mise en application n’a rien de simple. Nous ployons souvent sous le poids des difficultés, des accidents de la vie, des contrariétés, de nos propres colères. Pourtant, nous possédons toutes et tous au fond de nous, une force incommensurable qui peut, lorsque nécessaire, nous aider à affronter les pires moments. Parfois, fatigués par les difficultés, nous oublions d’aller puiser dans cette réserve et tout bonnement de nous faire confiance et d’être bienveillant à l’égard de nous même puis des autres.

« A part ça donc, tout va bien », le soleil a pointé le bout de son nez sur cette journée maussade et humide d’hiver et bonne nouvelle de la semaine: la poupée Barbie va enfin se présenter en taille 42 aux petites filles qui ne penseront plus que la taille zéro est le seul modèle valable. Nous pourrons ainsi nous tourner vers autre chose que ce que prône notre société de consommation à savoir: l’éloge de la beauté.
Mieux vaut trouver la meilleure façon de s’épanouir, vous ne trouvez pas ?

C’est de cela dont il est question.

Cheers et bon Week-end !

Ma It liste des bons plans shopping et des sorties à Marrakech, part’7 : Les Maures Collection

IMG_6957

Adieu 2015 – Welcome 2016.
Comme annoncé dans mon précédent post, la promotion du  Guide des Gazelles à Marrakech – Tout ce qu’un guide ne vous dira jamais, paru aux Editions Privat en novembre dernier m’a tenu éloignée un temps de l’écriture de ce blog.
Pour ceux et celles qui ne l’ont pas encore, vous pouvez le trouver dans toutes les BONNES librairies en France et dans plusieurs points de vente à Marrakech qui seront bientôt annoncés sur la page Facebook du Guide des Gazelles à Marrakech (que je vous invite à aller « liker » si ce n’est pas encore fait) et en ligne, notamment ici.

IMG_5525

Dans mon dernier post, je présumais de la chance en évoquant le jour de la sortie du livre : le 13 novembre.
Une date qui restera longtemps ancrée dans la mémoire collective malheureusement pas pour les raisons que j’aurais souhaitées.
Pourtant et c’est tout le paradoxe de la vie : si certaines journées correspondent à un évènement heureux pour certains, elles peuvent être tragiques pour d’autres. Qu’y pouvais-je donc ? Rien, sauf que j’en ressentis étrangement une sorte de culpabilité inutile qui m’empêcha d’écrire, trouvant tout sujet superficiel au regard de l’actualité tragique du mois de novembre et de ses conséquences.
Mais la vie reprend ses droits et moi mon clavier. Et puisque nous sommes toujours en janvier, je vous souhaite à toutes et à tous que cette année soit gage de grands bonheurs. Vivez chaque minute avec intensité et gratitude en profitant de plaisirs simples et futiles. Tentez de laisser derrière vous mauvaises nouvelles et surtout personnalités et esprits négatifs qui abiment l’âme. La vie est pourtant belle, alors tâchons d’être heureux.
Si le guide des Gazelles à Marrakech a été dernièrement (et pour ma plus grande fierté) qualifié par Grazia Maroc (han han, rien de moins Mesdames !) de « boîte à secrets », il ne peut, c’est incontestable, les contenir tous dans sa version papier.
Je vais donc continuer à vous présenter via prosekawa, les dernières tendances et nouveautés de la ville rouge.
A commencer par une très jolie marque de créateurs que j’ai eu le bonheur de découvrir il y a quelques mois et dont je suis devenue fan : LES MAURES Collection.

IMG_6967

(Porte clé ligne KAFF – les Maures Collection)

Derrière ce nom se cache deux âmes sensibles, d’une immense gentillesse et d’un grand talent : Jean-Rémy et Nicolas.

En arrivant à Marrakech pour y passer quelques jours de vacances il y a déjà huit ans de cela, ces deux garçons discrets et originaires du nord de la France étaient loin d’imaginer qu’aujourd’hui, ils vivraient de leurs créations contemporaines entièrement « faites-main ».
Pour le créateur, Jean-Rémy Delwante, architecte d’intérieur de formation, l’artisanat Marrakchi fut une révélation, un moyen de faire « fabriquer ses propres envies » grâce à la réalisation de ses idées qu’il puise principalement dans les couleurs (variantes de gris, bruns, noirs rehaussés de couleurs franches et primaires) les sons, les odeurs, la vie de la vieille ville dont il est amoureux.

IMG_6952

(Mon porte clé : ligne KUB – les Maures Collection)

Des créations   qui prennent toute leur réalité grâce au savoir faire incommensurable des meilleurs maâlem (maîtres artisans) de la médina. Un artisanat que Jean-Rémy maîtrise aujourd’hui, dont il sait tirer la quintessence et qu’il revisite avec originalité. Ainsi est née la marque Les Maures Collection, qui propose aujourd’hui une large gamme d’accessoires (portes clés, bijoux, miroirs, cadres photo, sacs et pochettes…) et de meubles d’appoint dont des tabourets, il faut le souligner – bien trop souvent copiés sans état d’âme mais rarement égalés dans la qualité de leur tissage – que l’on retrouve de toutes tailles soit dans leur version beldi avec leur structures en Eucalyptus ou plus contemporaine, avec une base en fer forgé.

Idée déco : eu égard à la rigidité du tissage de ces jolis tabourets, ils peuvent également être parfaitement utilisés comme tables de nuit. Les maures préfèrent donc qualifier ces lignes, de meubles d’appoint multi-usages.

IMG_6951

(Tabourets ligne BELDI – les Maures Collection)

IMG_6959

IMG_6949

(Tabourets ligne THORK- les Maures Collection)

Pour Jean-Rémy, la notion du fait main est essentielle. De fait, chaque pièce est donc unique. Les Maures Collection travaillent avec beaucoup de soin les matières nobles telles que le cuir, l’os et notamment la corne de vache qu’ils sont les seuls pour l’heure à proposer, la laine, le bois (principalement le noyer), le maillechort, les résines colorées et le laiton (toujours avec un placage en or, c’est leur marque de fabrique).

IMG_6954

(Porte clés lignes 60’s et 70’s- les Maures Collection)

IMG_6946

(Cadres KING & QUEEN en corne – les Maures Collection)

Ils utilisent principalement les techniques de marqueterie, de tissage…

IMG_6950

(Meubles d’appoint ligne BAMM – les Maures Collection)

Avec une collection qui ne cesse de s’agrandir au rythme des nouvelles idées de Jean-Rémy, les Maures Collection ont déjà au catalogue une cinquantaine de modèles de porte clés (dont les fameuses mains de Fatma), une trentaine de modèles de colliers, des bagues, pendentifs (féminins ET masculins) 4 tailles de tabouret sur 2 modèles, des lignes de maroquinerie, d’accessoires de déco d’intérieure, on ne sait que choisir.

IMG_6960

(Cabas et pochette ligne HANCKH – les Maures Collection)

IMG_6947

(Collier ligne KHAM – les Maures Collection)

IMG_6945

(Collier ligne MADAME WU – les Maures Collection)

IMG_6948

(Pendentif ligne EXI – les Maures Collection)

IMG_6963

(Manchette ligne AKKA – les Maures Collection)

Commercialisés dans différents espaces de vente et dans les concept-stores de la ville rouge (notamment au 33 Majorelle rue Yves Saint Laurent, chez Fin Awa au Guéliz mais aussi chez Jamade dans la Médina), les Maures proposent stratégiquement des collections exclusives à chaque point de vente (d’où l’intérêt d’aller tous les visiter si vous êtes sur place).
Pour ceux et celles qui craqueraient (comme moi) pour leur collection : soyez heureux(se), disponibles encore dans de trop rares boutiques en France (quelques accessoires disponibles entre autres chez Justine Red à Paris) vous pouvez désormais vous offrir leurs modèles et vous les faire livrer en France pour un prix raisonnable (enfin surtout si vous habitez la Capitale ou les grandes agglomérations soyons honnête jusqu’au bout).

IMG_6253

(Porte clés ligne POP – les Maures Collection)

Envie de craquer ? Rendez-vous sur leur page Facebook ici, tout y est et les prix sont à la demande.
Une dernière chose : Apanage des grands créateurs, Jean-Rémy réalise également du sur-mesure.

Je m’en vais commander mes tabourets,

A très vite,
Cheers !

Tout ce qu’un guide sur Marrakech ne vous dira jamais …

IMG_5547

…le Guide des Gazelles à Marrakech s’engage à vous le présenter.

Pour un auteur, recevoir la première copie d’un livre que l’on a imaginé, conceptualisé, rédigé, c’est un moment particulier, très personnel.

Fébrile, on prend l’ouvrage entre ses mains, on le manipule, on inspecte le rendu, la qualité d’impression, on respire l’odeur du papier, on inspecte chaque page à la loupe.

C’est comme un accouchement. La naissance d’un objet longuement pensé, sur lequel on a projeté beaucoup d’attentes. Un condensé de plusieurs mois de travail qui prend toute sa réalité dès lors qu’on peut en tourner les pages.

C’est un achèvement, de réflexion, de documentation, de découvertes, d’écriture, de relecture, de belles rencontres aussi. Dans le même temps, c’est le début de la seconde partie de l’aventure car la finalité de l’exercice ne consiste pas seulement à être édité mais bien à être lu par le plus grand nombre, donc que le livre soit bien distribué, salué par la Presse, acheté et recommandé par le bouche à oreille.

« Le Guide des Gazelles à Marrakech – Tout ce qu’un Guide ne vous dira jamais »,  mon second livre, sort un vendredi 13 !

Je n’ai pas choisi la date. Evidemment, je ne veux y voir que de bons augures.

D’un tempérament plutôt optimiste et loin de souffrir de paraskevidékatriaphobie (la phobie des vendredi 13 et oui, cela existe), je veux croire que ce jour du vendredi 13 novembre 2015 sera placé sous le signe de la chance. Un peu superstitieuse (en vrai beaucoup : vous ai-je dit que je porte TOUJOURS une main de Fatma au poignet comme symbole protecteur depuis qu’elle m’a été offerte par ma copine Frédé il y a des années ?), je concentre toutes mes pensées vers la réussite de ce livre.

Ce guide n’est pas seulement une réalisation professionnelle. Pour moi, il veut dire beaucoup. Plus que tout, j’avais à cœur d’établir un lien particulier indéfectible avec la ville rouge, sa culture orientale et ses habitants, les marrakchis. C’est désormais chose faite.

J’avais envie de partager avec vous tous, et notamment ceux et celles qui ont contribué à la réussite de prosekawa, mon Marrakech.

Je vous invite à présent à en découvrir sa magie et vous informe que vous pouvez pré-commander ou commander « on line » ce guide au féminin pas comme les autres notamment ici (dois-je ajouter que c’est LE MUST HAVE des cadeaux de Noël ?).

C’est une promesse que je vous fais : il contribuera à vous donner envie de vous rendre dans la perle du sud et il fera de votre séjour, un moment inoubliable.

ET SI ON SE RENCONTRAIT ?

Le 4 décembre prochain, aura lieu la soirée de lancement et de signature du livre à Paris (entre 17h30 et 21h30) à St Germain des Prés.

Cet événement sera accueilli par la superbe boutique JUSTINE RED

2, rue Guisarde – Paris 6ème 

Métro : Mabillon (ligne 10) ou Saint Germain des Prés (ligne 4)

Parking : St Germain des Prés.

Si vous souhaitez venir y acquérir le livre ou me rencontrer, il vous suffit simplement d’adresser un mail pour confirmer votre participation (la soirée n’ayant lieu que sur invitation) à l’adresse suivante : mhv.justinered@gmail.com

J’espère avoir l’occasion de vous voir très bientôt,

RIHLA SAIDA ! (Bon voyage !)

Cheers !

Les indispensables de l’Automne : ma Testosphère #3

IMG_5425

Je ne sais pas vous mais moi j’ai dormi une heure de plus ce week-end.
Guess what : nous voici donc à l’heure d’hiver.
Passé ce (très court) moment de bonheur et la satisfaction d’avoir vécu une journée qui m’ a paru plus longue ce dimanche (normal elle l’a été… d’une heure), il fera désormais nuit beaucoup plus tôt. Nous allons donc toutes à partir de maintenant, en tous les cas moi, compter les jours qui nous ramèneront vers le graal: l’été.

Si pour certaines, l’automne est propice à l’ennui et à la tristesse, c’est aussi le temps du bonheur tranquille, des feux de cheminées, de la cueillette des champignons et des après-midi cocooning ou pia pia entre copines.

Avec ce billet 100% fille, j’avais envie de partager avec vous une sélection de produits que j’ai testé et approuvé et que je vous présente ici grâce à la complicité de mon amie et mannequin fétiche : Amélie et de ma number 2.

# L’Huile 5 sens by RENE FURTERER

IMG_5391

Rene Furterer a lancé sa première huile 5 sens corps et cheveux et franchement c’est une réussite. Je l’utilise depuis la rentrée et elle a tenu toute sa promesse : celle d’être mon alliée pour prolonger l’été (déjà si loin) et ses bienfaits. Jusqu’alors inconditionnelle de l’huile prodigieuse de Nuxe, l’huile 5 sens n’a rien à envier à cette dernière, bien au contraire. Cette huile sèche aux alliances de notes florales, boisées et ambrées dégage un parfum envoûtant. Nourrissante et apaisante, sa texture sèche est un réel confort. Je l’utilise sur ma peau après la douche et sur mes pointes avant le brushing et parfois après, pour donner une note « glossy » à mes cheveux. Pour celles qui auraient les cheveux très secs, l’huile 5 sens peut s’utiliser en masque intense AVANT shampoing posé sous une serviette chaude. Bref : un produit deux en un qui m’a convaincu et qui a désormais toute sa place dans ma trousse de toilette. Vous le trouverez dans tous les salons de coiffure agréés et en vente dans les pharmacies et parapharmacies qui diffusent les produits de la marque.
Flacon Spray 100 ml. Prix indicatif : 19,90 €

# La laque végétale Souffle de Nature by RENE FURTERER

IMG_5407

Pour continuer dans la routine capillaire. Je n’étais jusqu’alors, pas une grande utilisatrice de laque. Pourquoi ? Parce que je déteste l’effet statique du brushing trop laqué et la sensation « carton » sur mes cheveux qui m’empêche de passer ma main dedans.
Lorsque la marque m’a proposé de tester la laque végétale Souffle de Nature, je ne me suis pas précipitée pour l’essayer.
Erreur ! Je suis devenue fan !
D’abord, parce que j’adore son parfum (elle sent divinement bon). Ensuite parce que sa diffusion micronisée permet une répartition fine et uniforme et enfin, parce qu’elle dompte l’électricité statique post brushing de mes cheveux fins, sans les coller et leur donne même, un bel effet satiné.

Autre (énorme) avantage : elle s’élimine très facilement au brossage. Bref, c’est un réel coup de cœur pour cette laque de Rene Furterer qui s’est habillée de décors festifs et glamours avec son Edition collector sortie en octobre dernier à l’occasion de la Fashion Week.
Spray 300 ml. Prix indicatif : 11,90 €

# Le diffuseur Irisea by NATURACTIVE des Laboratoires Pierre Fabre

A l’approche de l’hiver, ma number 1 et moi sommes toutes deux régulièrement touchées par des bronchites asthmatiformes. En période d’affections hivernales, j’ai donc pris le pli d’assainir au maximum l’air de la maison. Pour cela, j’aère le plus souvent possible les pièces et j’utilise un diffuseur électrique qui me permet de profiter des bienfaits des huiles essentielles.

Mon diffuseur est ultrasonique. Kezako ?
Cela veut dire qu’il entraîne les molécules aromatiques sous forme d’une fine brume légèrement odorante. J’oubliais ce qui est important : il fait aussi office d’humidificateur d’air. Il se branche sur secteur ou sur port USB. Avec sa base en bois, il est discret et ludique à la fois, car il possède une fonction lumineuse qui offre un large jeu de couleurs que vous pouvez faire varier si vous le souhaitez (ma number 3 l’adore !).

IMG_5334

Il est idéal pour diffuser localement jusqu’à 30 m2. Ouf ! ma chambre en fait 28… Vous êtes jalouses, hein, les parisiennes ?.

IMG_5335

Naturactive, avec sa gamme Complex’ de mélanges d’huiles essentielles Bio offre un choix varié que vous pouvez découvrir ici. La marque garantit que ses ingrédients, à 98% Bio, ne contiennent aucun pesticide, fongicide de synthèse ni d’OGM. Pour ma part, je m’endors chaque soir avec le Complex’ Relaxation, mélange de Cèdre de l’Atlas, de Citron, de Mandarinier, d’Orange douce et d’Ylang-ylang mais en prévision des hivers rigoureux, j’ai également acquis le Complex’ Air Pur et Protection. Sachez Mesdames que Naturactive propose aussi le Complex’ Sommeil, Tonus, Citronnelle et Respiration.

IMG_5338

Dernier détail : pratique, lorsque le diffuseur est vide, il s’arrête automatiquement.

Irisea et ses Complex’ Naturactive sont en vente dans les pharmacies et parapharmacies agréées.
Diffuseur Irisea Naturactive des Laboratoires Pierre Fabre: 33,90 €*
Gamme Complex’: flacon de 30 ml avec compte gouttes: 11 €*
*Prix indicatifs

# Le baume à lèvre qui fait sourire : EOS

IMG_5352

Quoi ? Vous ne l’avez pas encore ?
Vous êtes chanceuse : terminé de devoir ruser pour l’obtenir par tous les moyens. C’est désormais inutile de le commander sur le Net ou de supplier la copine de la copine de votre copine de vous en ramener un sac des USA. Ces baumes à lèvres tout ronds, fruités et 100% naturels, adorés de nos ados comme des stars outre atlantique, sont enfin arrivés en France.
Depuis quelques semaines, on peut les acheter en exclusivité chez Nocibé.

IMG_5220

Mes ados sont un peu déçues de ne pas retrouver toute la gamme (ma number 2, se damnerait pour obtenir le parfum Mangue).

Senteurs disponibles chez Nocibé: Fruits d’été, Menthe (ça fait vraiment frais sur les lèvres), Myrtille, Açaï et Sorbet Fraise.
Prix indicatif: 6,90 € l’unité.

# Le sac 3D Area 51 by JUSTINE RED

Je vous avais déjà parlé de cette marque de maroquinerie chic et pratique française « Meant to Travel » et de sa ligne fétiche (Road Runner) ici.

Voici le nouveau modèle de la marque qui fait un carton: l’AREA 51

IMG_5371

IMG_5381

Véritable « Hobo Bag » trendy, ce sac a été clairement conçu pour un porté épaule confortable avec sa anse de cuir.

IMG_5379

Intéressant de par sa taille, il peut contenir votre iPad grand modèle, cahiers, agenda, trousse à make up et possède une poche intérieure zippée et un lien pour vos clés ou pochettes.
Sa matière chaleureuse et solide, fait qu’il reste léger ce qui lui confère une réelle robustesse, un entretien facile et un rangement à plat, hyper pratique.

Bonus: comme tous les sacs Justine Red, le vôtre sera numéroté et garanti !

Vous n’avez pas le temps d’aller à Paris ? Rassurez-vous : vous pouvez le commander en allant ici.

Le modèle présenté est le bronze, et vous pouvez le découvrir ici.
Il existe aussi en coloris « Titanium », « Graphite » et « Noir ».

IMG_5383

Prix unitaire: 160 €

Boutique Justine Red
2, rue Guisarde – 75006 Paris
Métro Mabillon ou Odéon

Côté routine Visage, il FAUT que je vous parle des toutes dernières nouveautés.

# La ligne Cell Capital by Galénic

Vous le savez, je suis fidèle à la marque Galénic et notamment à la ligne Argane que j’avais déjà évoquée dans un précédent billet.

J’ai récemment adopté la DD (SPF 25) Teint lumière de chez Galénic (je suis directement passée de la BB à la DD) et j’utilise en complément le stylo flash retouche de la ligne Teint Lumière.

IMG_5385

Avec mes 42, 32 printemps, même si je n’ai pas une ride (c’est l’avantage d’être une « Ex fan des régimes »), j’ai décidé qu’il était temps de choisir une ligne de soin anti-âge et c’est sur Cell Capital que s’est porté mon choix.

Véritable soin anti relâchement, les produits de la gamme, après 6 mois d’utilisation, semblent tenir toutes leurs promesses.

IMG_5400

Facile d’utilisation, la gamme Cell Capital aux cellules natives d’argan est une révolution en terme de lift.
Ces flacons sont astucieusement pensés pour n’utiliser que le nécessaire et l’odeur et la texture du produit sont très agréables
.

IMG_5402

J’ai testé la crème liftante remodelante (42€)*, l’elixir lift intense (44,95€)* et le soin yeux lèvres liftant (36€)*.

*Prix indicatifs

J’ai eu un véritable crush pour la crème totalement adaptée à mon type de peau : sèche à très sèche et j’ai trouvé le soin yeux et lèvres extrêmement prometteur.

IMG_5389

# Le correcteur unifiant immédiat de chez la ligne Ophycée chez Galénic

Dans le même temps, je n’ai pas pu résister à l’envie de tester le correcteur unifiant immédiat Ophycée de chez Galénic tant la marque vantait ses mérites et son côté innovant.

Sa texture bleutée, qui devient 100% translucide à l’application, est très agréable et pénètre parfaitement.

IMG_5387

Comme le produit est composé à base d’extrait absolu d’algues bleues, j’appréhendais l’odeur de ce correcteur mais là encore c’est une réelle surprise : elle est ultra agréable. Véritable anti ride Photoshoppeur (c’est la promesse de la marque), la peau est instantanément embellie: les défauts cutanés sont atténués, les brillances envolées et le grain de peau adouci. La marque n’hésite pas à qualifier ce produit de « couteau suisse cosmétique » et il relève le défi. Il s’utilise au choix, avec et sans make-up (c’est une excellente base de maquillage).

Tube de 40 ml: 35,70 € (prix indicatif)

Je vous laisse avant de vous quitter, méditer cette jolie phrase de Charles Juliet :

« Un visage n’est jamais si beau, si émouvant qu’à son automne. »

Cheers !

Juste après l’humanité naufragée …

IMG_4860

En surfant sur les réseaux sociaux ou en écoutant les médias hier, nul ne pouvait passer à côté du hashtag « Humanité naufragée ».
A l’appui, l’image dotée d’une puissance émotionnelle insoutenable, parce qu’il s’agit d’un enfant, du petit Aylan Kurdy, 3 ans, semblant dormir, mort sur une plage de la station balnéaire turque de Bodrum. Rejeté, autant par la mer que par le peuple européen, symbole malgré lui de la désespérance des migrants.

« Ils sont déjà 351 000 selon l’Office International des Migrations à avoir pris le risque de traverser la Méditerranée en 2015, soit 60% de plus que l’année précédente ». Ce n’était pas la première fois que la reporter Nilüfer Demir photographiait des migrants noyés sur les plages turques. Mais la brutalité du cliché de cet enfant qui évoque la vulnérabilité et l’innocence sacrifiée, a fait le tour du monde en quelques clics et enfin secoué les consciences sur un drame humain qui n’a malheureusement rien de nouveau.

Aucun homme, aucune femme ne peuvent rester insensibles à cette tragédie qui secoue le monde et lui fait prendre conscience de l’urgence humanitaire prête à faire exploser les frontières de l’Europe. Je lis sur Facebook et Twitter des statuts qui somment notre gouvernement d’accueillir des migrants. D’autres qui, sensibilisés par le drame leur sautant au visage, se proposent d’héberger des réfugiés chez eux presque un peu comme on récupérerait un chaton égaré.

Il est vital de ne plus fermer les yeux sur un exode qui tue des centaines d’innocents quotidiennement et permet à des passeurs opportunistes, chaque jour, sous les yeux des autorités turques, de s’enrichir de la misère de ces pauvres gens. Ceux là même qui n’ont pas d’autre alternative que de tenter, au péril de leur vie, de fuir à tout prix dans l’espoir d’une existence « meilleure ».

C’était le cas de la famille d’Aylan, originaire de la ville syrienne de Kobané, détruite par la guerre.
Désespérée, elle tentait de rejoindre la Grèce. Hier, à l’heure où nos charmantes têtes blondes riaient dans les cours de récréation, il n’y avait plus de famille Kurdy. Sauf le père d’Aylan, désormais seul survivant, qui a décidé de retourner à Kobané, portant dans son coeur la peine éternelle et sans aucun doute la culpabilité de n’avoir pu retenir ses enfants lors du chavirage de leur embarcation.

Jusqu’alors, l’Europe était désunie dans ce combat et les pays membres étaient incapables de trouver une solution durable et cohérente. Il parait évident que certains choix ou absence de choix politique rendent les grandes puissances responsables de ce désastre migratoire.
Ni politologue ni sociologue, je n’ai absolument aucune légitimé pour m’exprimer sauf celle de la compassion que je ressens à l’égard de ces gens depuis déjà longtemps et j’en appelle maintenant au courage des politiques. Nous ne les avons pas élus pour seulement twitter l’actualité mais pour prendre leurs responsabilités de femmes et d’hommes d’Etat.

Cependant, je pense qu’il est nécéssaire de faire attention à ce que la surexploitation de ce cliché ne vise pas à prendre en otage nos consciences.

Il n’est pas certain que l’accueil inconditionnel des migrants ne soit une solution pérenne pour l’avenir de notre pays. Il est urgent d’accueillir les familles fuyant les combats de façon réfléchie et organisée avec un réel plan à la clé.

La résolution d’une crise de cette ampleur, ne se fera pas dans l’urgence de l’émotion. L’Union européenne est capable de se réunir des nuits entières pour parler du sauvetage financier de la Grèce mais est-elle capable de le faire afin de sauver des vies humaines ? Il est temps pour l’Europe de se ressaisir et de faire enfin face au drame qui se joue à ses portes.

Face à cette urgence, pourquoi l’Europe n’envoie t-elle pas des navires de guerre pour empêcher les passeurs de faire leur sale boulot ? Ce serait déjà un début.

Quand au problème de fond, à savoir la motivation de ces pauvres gens qui, acculés par la noirceur de leur présent et leur absence de futur, s’embarquent sur des rafiots de fortune, il est complexe et doit être réglé à la source, notamment en luttant ardemment contre les ambitions d’extension du fléau barbare Daech. Messieurs les gouvernants à vous de prendre vos responsabilités, de mener de véritables actions de politique étrangère, peut-être en rouvrant le dialogue avec la Russie, l’Iran et la Syrie.

Hier, j’ai regardé la photo de ce petit garçon, devenu à lui seul le symbole martyr de tous les peuples migrants. J’ai repensé à cette chanson de Cabrel, « African Tour » que je vous laisse découvrir ou redécouvrir ici. Ecrite il y a déjà quelques années, elle est tristement toujours d’actualité, même si elle évoque les migrants africains.

A l’heure où je suis allée me coucher, éprouvée comme chacun par la misère du monde, j’ai pensé à cet homme qui avait l’humanité naufragée dans ses bras.

En regardant longuement la photo de ce policier turc qui, semble t-il, porte avec précaution cet enfant sans vie, je me suis demandée ce qu’il avait fait, juste après.

IMG_4858

Ma IT-liste des bons plans Shopping et des sorties à Marrakech, part’ 6 : la Villa Kacy

Aux dires des professionnels du tourisme, Marrakech semblerait être, depuis les derniers attentats survenus en juin dernier en Tunisie, une destination plutôt boudée et ce, principalement par les touristes français. Evidemment, le monde vit une période troublée et les personnes qui n’ont pas l’habitude de voyager ont tendance à faire l’amalgame entre tous les pays du Maghreb et notamment la Tunisie et le Maroc. Pourtant, je vous affirme, que le Maroc est une destination tout à fait sécurisée et extrêmement surveillée. Sinon, pourquoi, l’acteur américain de Mission Impossible (dont le dernier volet a été tourné au Maroc) Tom Cruise himself, aurait-il choisit Marrakech comme destination, pour son mariage qui aura lieu en décembre prochain ?
Personnellement, j’ai plus d’angoisse à aller visiter la Tour Eiffel ou à me balader sur les Champs Elysées que de me promener dans la Médina de la ville rouge.

Tout cela pour vous dire que, fidèle à moi même, j’ai fait un court séjour en juillet dernier dans ma ville d’adoption et que j’y ai découvert un nouvel établissement qui m’a permis de vivre une vraie vie de Pacha à la campagne : La Villa Kacy.

IMG_3945

Certes, des maisons d’hôtes de ce type il en existe pléthores aux alentours de la ville rouge. Mais la Villa Kacy, qui est à deux pas du Beldi Country Club, a ceci de particulier qu’outre sa décoration franchement réussie (j’adore l’association du orange Hermès et du marron chocolat), une fois la porte passée, c’est le sens de l’accueil, la convivialité, et le plaisir des sens qui vous sont offerts sur un plateau.

IMG_4027
IMG_3937
IMG_3950
IMG_3926

Cela ne trompe pas : personnalités publiques et anonymes se mêlent dans une joyeuse ambiance de fête que Karim et Cyrille, instiguent par leur bonne humeur, nous donnant très vite la sensation d’être des amis de longue date.

IMG_4067

Pour vous y rendre de la médina, 15 petites minutes à peine vous suffiront pour effectuer les 5 kilomètres qui séparent la Villa Kacy de la Koutoubia si l’on prend cette dernière pour référence. En petit taxi cela vous en coutera 100 dirhams, soit un peu moins de 10 euros. Située à proximité des plus beaux golfs du Royaume face à l’Atlas, Karim, Cyrille et leur staff vous accueillent avec chaleur et authenticité dans leur domaine de 3 hectares planté d’arbres fruitiers (orangers, citronniers, grenadiers…).

IMG_4025

IMG_4030

Ici, on est loin du « bling bling » et rien n’est surfait, pas même les paons et les ânes qui se baladent en liberté. Une adresse idéale pour « déconnecter » au vert.

Un massage sur la terrasse à l’ombre des oliviers et des mimosas ? Un plongeon dans la superbe piscine chauffée ?

IMG_3925

IMG_3981

Envie d’une cuisine marocaine gourmande, authentique et savoureuse ? Tout y est. J’oubliais : vous pouvez aussi y passer la journée (formule d’excellent rapport qualité/prix à 18 €/personne sur réservation, comprenant le déjeuner et l’accès à la piscine). Attention, les expats s’étant « refilés » la bonne adresse il est plus qu’indispensable de réserver.

Les yeux rivés sur les étoiles …

IMG_3929

Bon plan : en plus de ses 8 chambres d’hôtes et de ses luxueux lodges climatisés, la Villa Kacy, qui rappelons le, est régulièrement privatisée pour des mariages ou séminaires, est le premier établissement d’Afrique à proposer l’expérience insolite de dormir dans une chambre-bulle.

IMG_4059

Dormir à la belle étoile, en parfaite harmonie avec la nature dans le confort d’une belle chambre d’hôtel, c’est la promesse de la villa Kacy avec ses nouvelles chambres bulles proposées à leurs hôtes. Le design de celles-ci souligne l’architecture ronde et protectrice de la sphère tout en dessinant un nid douillet. Une fois allongé, la magie opère et c’est la transparence qui s’impose pour vous faire découvrir ce que vous n’auriez jamais vu autrement.

Ne craignez pas d’avoir chaud si c’est la première pensée qui vous vient à l’esprit, les chambres bulles sont ventilées par un concept particulier très agréable. Par ailleurs, elles sont équipées d’une lunette astronomique qui vous permettra de découvrir le ciel marocain comme nulle part ailleurs.

Intimité et écologie, c’est ce que combine la chambre bulle qui possède sa propre allée et garantit de vous permettre de profiter du ciel étoilé, de la faune, de la flore, dans un espace où vous êtes à l’abri des regards, idéal par exemple pour vivre différemment votre lune de miel.

« So chic and so romantic » Karim et Cyrille proposent d’ailleurs aux amoureux une formule à 2090 Dhs comprenant la nuit, un dîner aux chandelles et deux massage d’une heure réalisé par l’experte et talentueuse masseuse Yaya. Une expérience hors du commun à vivre.

IMG_3998

IMG_3997

Villa Kacy : chambres standards à partir de 78 €/nuit selon la saison. Chambres bulles à partir de 91 €/nuit selon la saison.
Route d’Amizmiz (route du Barrage), km 5 – Marrakech
Tél. : +212 (0) 524 38 71 87 ou +212 (0) 661 83 18 37
http://www.lavillakacy.com

Convaincu(e)s ? Pour plus de bonnes adresses et de récits, courez vite acheter dès septembre en librairie le guide des gazelles à Marrakech à paraître aux Editions Privat et découvrez Marrakech autrement car ce livre vous promet justement de vous livrer tout ce qu’un guide ne vous dira jamais …

Cheers !

Marrakech tout en douceur et au gré des vents…

MMM_1076

Je suis certaine, qu’un peu comme tout le monde, vous avez bien dû, (si ce n’est sur papier, dans votre tête), établir la liste des choses que vous souhaiteriez vivre ou expérimenter au moins une fois dans votre vie.

Sans y penser vraiment, je me disais que voir « la terre vue du ciel », autrement qu’en feuilletant le livre de Yann Arthus-Bertrand, par exemple du haut d’une montgolfière, pourrait être une expérience hors du commun. Vivre cette aventure me fut proposée au Maroc, à Marrakech (enfin plutôt au nord de la Palmeraie) et c’est avec beaucoup d’excitation que j’acceptais.

Je n’eus aucun a priori, aucune angoisse particulière car je n’ai pas le vertige, juste de la curiosité et du plaisir à l’idée de vivre quelque chose de rare et d’extra-ordinaire. Une expérience me semblait-il qui me permettrait de découvrir le paysage avec les yeux d’un oiseau.

Étrangement, moi qui aime « maîtriser » les sujets, je n’avais aucune connaissance en la matière sauf que j’avais lu que la montgolfière est une invention française (cocoricooo !) qui date du 18ème siècle (1782 pour être précise). On la doit à Joseph-Michel et Jacques Etienne Montgolfier qui effectuèrent leur premier vol en 1783 à Annonay, en Ardèche. Berceau historique de l’aérostation, il s’y tient encore chaque année la fête de l’air et de la Montgolfière.

A peine savais-je aussi que pour voler, des conditions météo stables sont nécessaires : peu de vent dans les basses couches, pas de risque d’orage ni de pluie.
IMG_3537

Le voyage en montgolfière commence tôt et il faudra mettre votre réveil avant l’aurore et bien avant le premier appel du muezzin (c’est certainement ça le plus difficile) mais la récompense, c’est d’être en mesure, à 500 mètres d’altitude voire au-delà, de pouvoir admirer le lever du soleil sur les contreforts de l’Atlas, les montagnes de Jbilet et les parcelles des champs cultivés qui se découpent telles des pièces de puzzle, tout en bas.

IMG_3526

IMG_3524

IMG_3527

Je ne sais pas pourquoi mais j’imaginais la nacelle minuscule. Celle dans laquelle je suis montée, pouvait pourtant contenir jusqu’à 16 personnes.
Durant mon expérience, j’appris qu’il y a 3 éléments importants qui composent une montgolfière : la nacelle justement dans laquelle il faut grimper (c’est le seul exercice physique que l’on vous demandera), l’enveloppe du ballon, et les brûleurs. Ce sont justement eux que le conducteur doit actionner régulièrement pour que le ballon se maintienne dans les airs à l’altitude voulue. Le gaz contenu dans ces derniers, c’est du propane. Les brûleurs actionnés, envoient de l’air chaud dans l’enveloppe afin de faire monter le ballon et c’est seulement lorsqu’ils sont actionnés que le silence du vol se rompt.

IMG_3531

IMG_3530

IMG_3532

La première étape, assez rapide, consiste donc à gonfler l’immense enveloppe de nylon puis à actionner le brûleur afin que l’enveloppe se redresse (environ une demi-heure).

IMG_3533

IMG_3536

Une fois à bord, c’est à peine si vous vous rendez-compte du décollage tant il se fait lentement. Cette même impression que lorsque enfant, on lâche un ballon gonflé à l’hélium dans le ciel et qu’on le regarde s’échapper.

IMG_3523

Le voyage en montgolfière a ceci de charmant que vous ne savez jamais vraiment combien de temps vous allez voler.

IMG_3528

L’atterrissage se fait également tout en douceur, sans à coups. A peine sentez-vous la nacelle se poser alors que les véhicules suivent le ballon afin de venir vous récupérer ainsi que le matériel.

IMG_3529

Après le vol, la magie se prolonge avec un petit déjeuner berbère, pris sous la tente et la remise de votre certificat de vol.

IMG_3541

IMG_3540

IMG_3539

IMG_3538

Un petit conseil : vous aussi laissez vous séduire par l’expérience et rappelez vous comme le disait Edgar Allan Poe, « qu’inventer une machine volante n’est rien, la construire est peu de choses, et que l’essayer, c’est tout. ».
A Marrakech, la référence en la matière c’est Ciel d’Afrique. Réservations au + 212 (0)524 43 28 43

IMG_3535

Comptez 2050 DH par personne (soit 189 €) pour un vol d’une heure ou choisissez le vol « Top VIP » vous donnant l’exclusivité de la nacelle (4920 DH/personne sur une base de 2 personnes) expérience certes coûteuse mais «so chic !».

Si vous souhaitez impressionner votre cher et tendre, faire une surprise à une future mariée ou un beau cadeau d’anniversaire, vous pourrez aussi vous laisser tenter par le vol Royal (5800 DH/personne sur une base de 2 personnes, tarif dégressif à partir du 3ème passager) qui vous permettra de petit-déjeuner au champagne dans le ciel de la ville ocre servie par un stewart dévoué à votre seul bien être.
Une demande en mariage en direct des nuages, quoi de plus romantique ?

Il ne suffit pas de rêver, vivez !
Cheers !

Ma IT-liste des bons plans Shopping et des sorties à Marrakech, part’5

WWW.GUILLAUMERIVIERE.COM

Grande nouvelle !

Les billets sur prose kawa concernant la ville rouge recevant un succès international, je suis en train de finaliser un ouvrage original qui trouvera sa place dans toutes les bonnes librairies dès septembre prochain en France, dans les pays francophones, au Maroc et je l’espère de tout cœur, dans votre bibliothèque.

En effet, j’ai concocté à l’attention toute particulière « des gazelles », surnom amical donné aux femmes par les marocains, un guide féminin pas comme les autres qui vous donnera toutes les clés pour organiser et optimiser votre séjour en fonction de vos envies, de vos moyens et de vos goûts.

A travers mon témoignage et mon expérience, je vous emmènerai avec moi dans les dédales de la ville,  vous embarquerai dans les petits ateliers, les hammams traditionnels et les adresses seules connues des Marrakchis. Je vous livrerai aussi mes conseils de préparation, mes bons plans, les pièges à éviter et vous initierai, grâce à mon éclairage pertinent et que j’espère drôle, aux particularités de la culture locale.

Seule, entre amies, en famille … Que vous vous y rendiez afin d’y découvrir la culture marocaine, vous y reposer, faire du shopping ou profiter de la vie nocturne, le guide des gazelles à Marrakech à paraître le 3 septembre 2015 aux Editions Privat est fait pour vous.

Il  vous met dans la confidence et vous offre les clés pour découvrir ou re-découvrir une ville qui saura forcément vous envoûter.

Un livre qui accueillera aussi le témoignage d’invités prestigieux tels le créateur marocain de haute couture Noureddine Amir, le célèbre DJ Claude Challe, le fondateur du Comptoir Darna Marcel Chiche, le gourmand Globe Cooker Fred Chesneau et le talentueux architecte d’intérieur Gil Baktiar.

En plus d’être un ouvrage mêlant récit, bonnes adresses et témoignages, les photos seront également mises à l’honneur puisque c’est Guillaume Rivière, « photographe reporter » exerçant notamment son talent pour le compte de magazines tels que M, Ideat, ou Géo qui m’a accompagné dans ce projet pour tenter de vous présenter Marrakech, telle que vous ne l’avez encore jamais vue.

En bref, un livre à glisser dans votre valise, qui vous promet, en plus d’être l’indispensable à la réussite de votre séjour, de vous révéler tout ce qu’un guide touristique ne vous dira jamais !

PS : En attendant la page FB du Guide des gazelles à Marrakech, n’hésitez pas à aller « liker » la page de Prose Kawa… Cheers !

yalah

D’une fleur de corail que le soleil arrose …

IMG_2037 On peut avoir voyagé à travers le monde et ne pas connaître les trésors de notre pays. Toulouse en est incontestablement un. Je n’y étais venue qu’une fois, malencontreusement, le 21 septembre 2001, le jour même de l’explosion de l’usine AZF. J’en étais donc repartie aussitôt, n’ayant même pas eu le temps de découvrir le cœur de la ville. Ces deux derniers jours m’ont permis de faire connaissance avec « Tolosa », comme on l’a prononce en occitan. Lâchée en plein cœur de la ville bâtie de briques ocres, je ressens la chaleur du midi et y découvre une cité où il semble bon vivre, emplie d’étudiants et de terrasses de cafés bondées. IMG_2036 De ma bien courte balade, et outre la gigantesque et imposante place du capitole je retiendrai trois adresses que j’ai envie de vous faire découvrir. IMG_2038 La première c’est le mythique bar à vins très côté « Au père Louis » qui s’enorgueillit d’avoir promu le quinquina, rue des Tourneurs. IMG_2046 Créé en 1889 par le bon vieux Louis Simorre, dont le portrait est toujours accroché dans la salle du fond au milieu des clichés vieillis des hôtes qui ont marqué les lieux, l’établissement est inscrit au patrimoine de la ville et a conservé pratiquement intacte sa décoration de bar à vins d’antan et ses peintures des années 40 dont on raconte qu’elles ont été réalisées pour alléger les ardoises de son auteur. La partie restaurant n’est ouverte que le midi mais possède, dit-on, l’une des meilleures cartes de la ville. AU PERE LOUIS 45, rue des Tourneurs – 31 000 Toulouse – Tél. : 05 61 21 33 45 Ouvert du lundi au samedi : 10h00 -15h30 – 18h00 – 23h00 Le deuxième établissement dont j’ai envie de vous parler c’est le Down Town. Accueillie par son charmant patron, Philippe, j’y ai déjeuné et j’ai été séduite par la qualité de sa cuisine « Street Food » totalement « Home Made ». Ici, tout est fait maison, jusqu’au ketchup. Une carte simple mais fraiche et gouteuse dans un établissement qui s’enorgueillit d’être aussi Coffee Shop, best place ever pour des cocktails à tomber que je reviendrai tester, et Music Bar de référence. J’y ai dégusté un dessert d’origine anglo saxonne qui m’a complètement mise à genou : le Banoffee. Gâteau monté sur un crumble de biscuits secs, nappé de banane, surmonté d’une fabuleuse et monstrueusement épaisse crème fouettée arrosée de caramel de lait, c’est un régal indécent. Au Down Town le soir, il parait que l’ambiance est festive et que c’est the place to be, j’y reviendrai assurément. IMG_2049 DOWNTOWN 8-10 Rue Tripière – 31000 TOULOUSE – Tél. : 05 61 22 16 16 Autre constat, très agréable pour les accrocs au shopping : Toulouse a su conserver la tradition des petites boutiques de créateurs et à l’inverse de certaines grandes agglomérations, n’est pas inondée de franchises que l’on retrouve partout. Le concept store Matière Grise en est le parfait exemple. IMG_2042 Bien plus qu’un simple laboratoire des tendances, on retrouve, ici, les nouveaux éditeurs du design français et scandinave, ainsi qu’une sélection d’objets du quotidien tout droit venus de la mouvance 50’s et les réalisations de créateurs locaux. Cet espace cosy où l’on vous accueille avec gentillesse propose également quelques produits « arty » qui transformeront par leur folie créative votre intérieur. Les ambiances évolueront au fil du temps et en fonction des nouvelles tendances. A noter, un autre espace, plus dédié à la maison a ouvert sur 180 m2 au 1, rue Baronie. IMG_2039 IMG_2040 MATIERE GRISE – CONCEPT STORE 4, rue genty magre – 31000 Toulouse – Tél. : 05 31 54 41 09 Emblème de la ville rose, je ne pouvais pas repartir enfin sans un petit sachet de violettes cristallisées dans le sucre de Toulouse. J’en glisserai une dans mon prochain verre de champagne car il parait que les deux se mélangent très bien. IMG_2014 IMG_2053 Enfin, à ma fille de huit ans, j’ai raconté mon séjour et présenté la ville grâce à un ouvrage intelligent et finement illustré qui raconte les péripéties de la petite souris Violette Mirgue : « Mystère et fromage à Toulouse ». IMG_2051 Dans cet album jeunesse dédié aux 3-8 ans et édité chez PRIVAT que vous pouvez acquérir ici, la petite souris doit retrouver le fromage disparu aux quatre coins de Toulouse et l’enfant est sollicité pour l’aider dans son enquête tout en découvrant avec elle et tous ses amis les lieux les plus secrets de la ville, à pied, en tram et même en avion. Un personnage attachant qui, dès le 21 mai prochain (ne ratez pas sa sortie), invitera vos enfants à découvrir les Pyrénées dans une nouvelle aventure intitulée « Un ours à réveiller dans les Pyrénées ». On dit souvent qu’on a jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression. IMG_2035 Toulouse, ses habitants, son enveloppe de briques rouges, sa belle Garonne à peine aperçue, m’ont donné envie d’en connaître plus. Je reviendrai dans la cité gasconne.

Ma It liste des bons plans shopping et des sorties à Marrakech, part’ 4

IMG_1843

Nouvelle année, nouveau séjour. Un voyage anniversaire puisque cela fait 10 ans que je me rends chaque année au mois de mars dans la ville ocre.

Les attentats qui ont touché Tunis la semaine passée, « refroidissent », je le sais, certains touristes qui méconnaissent le Maroc et qui craignent à priori pour leur sécurité. Malheureusement dans le contexte actuel, toutes les villes du monde peuvent être touchées par de tels évènements. Cependant, gardez en tête que Tunis se situe à 1765 kilomètres de Marrakech alors que Paris n’est qu’à 1482 kilomètres de la capitale de la Tunisie. Le climat à Marrakech est serein. Pas d’affolement donc. Tout comme moi, foncez donc profiter du printemps Marrakchi qui s’offre à vous.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une très belle découverte (je garde les autres pour le livre guide que je suis en train de rédiger et dont je ne manquerai pas de vous parler très prochainement).

Dans un précédent billet, j’avais déjà évoqué la boutique ZWIN ZWIN située sur la place des Ferblantiers dans le quartier du Mellah.

Nathalie Rousseau, sa créatrice, dont on commence un peu partout à Paris et dans le monde à s’arracher les sacs, pochettes, cabas colorés et autres créations, a transféré dernièrement sa boutique à 5 minutes à pieds de la place Jemaa El Fna dans la fameuse rue dite « du Caoutchouc ».

Epaulée par Francis, son mari québécois, elle a inauguré il y peu, à tout juste 5 mètres de sa nouvelle boutique, un café restaurant, qui est en passe de devenir « the new place to be » de la Médina : le ZWIN ZWIN Café

IMG_1841

Visite guidée :

Après avoir monté quelques marches, vous arrivez dans un établissement sur 3 niveaux qui va vous surprendre tant vous n’auriez jamais pu imaginer son agencement de la rue.

IMG_1849

Au premier et au deuxième étage, des petits salons, tous différents et décorés avec goût, vous attendent.

IMG_1847 IMG_1853 IMG_1852

Au troisième, la  terrasse ultra lumineuse et cosy, vous invite à vous relaxer et à profiter d’une vue époustouflante sur l’Atlas et la Koutoubia.

IMG_1856

IMG_1850

Outre la gentillesse du personnel et l’accueil chaleureux de Nathalie et Francis qui sont aux petits soins pour vous – et ce quasiment dans toute les langues– vous vous délectez de plats gourmands et joliment présentés préparés par la talentueuse et discrète cuisinière, Bouchra.

IMG_1840

Les propriétaires ont en effet misé sur une carte marocaine un peu revisitée, exclusivement composée de produits frais. Honnêtement (parole d’une ex fan des régimes) : tout est délicieux. De la large sélection des thés et Rooibos des maisons Mariages Frères et Palais des thés que Nathalie importe et qu’elle est la seule à mettre à sa carte dans la médina, en passant par les jus et autres smoothies concoctés avec les fruits de saison.

J’ai adoré  leurs assortiments de Briouates accompagné de salade marocaine (j’ai eu un crush pour celui au fromage fondant). La pastilla au poulet, réalisée dans les règles de l’art, est parfaite et le tajine de sardine délicieusement mijoté. Le couscous végétarien au blé complet est fondant, parfumé et tout aussi délicieux.

Que dire enfin du délice au citron, de la pastilla de fruits secs au chocolat ou encore (création maison) des briouates au Nutella ? (Oui, je suis gourmande, and so what ?)

Que ce soit pour siroter un verre, une pause déj’, une halte l’après-midi, un petit goûter ou pour dîner, TOUT est prétexte à venir et à revenir au ZWIN ZWIN Café y compris le Wi Fi gratuit.

J’ai eu le grand avantage de profiter des premiers rayons du soleil du matin sur la terrasse pour y prendre un petit déjeuner : un pur bonheur.

IMG_1846

J’oubliais : c’est aussi une bonne adresse parce que les prix sont plus que raisonnables : comptez 4,20 € pour une entrée ou un dessert, 7,90 € pour un plat.

Bonheur suprême : pour 2,80 € vous pouvez vous offrir un Virgin Mojito ou un jus d’Hibiscus Fraise (vous avez bien lu) dignes des meilleurs cocktails sans alcool des bars branchés.

IMG_1848

Bref, une adresse qui ne trompe pas et dont il faut profiter sans modération d’autant qu’en ce moment et pour une période limitée, Nathalie offre aux clients du ZWIN ZWIN Café une réduction de 15% sur les produits de sa boutique.

IMG_1861

Courrez y vite : la nouvelle collection estivale composée d’une multitude de tuniques colorées et brodées en voile de coton est sur les portants.  Mon petit doigt me dit que tout comme moi, vous ne pourrez pas faire autrement que de craquer pour l’une des dernières pièces de sa dernière et très belle collection de sacs et besaces très tendance.

Tout cela est donc très ZWIN ! (joli)

Cheers !

IMG_1854 IMG_1851