La guerre des boutons

titre

Quelle maman n’a pas un jour été sollicitée par son ado pour tenter de faire disparaître (comme si on était des magiciennes !) les petits boutons, autres points noirs disgracieux (ou éclosions dé-fi-gu-ran-tes) de la chair de sa chair ?

Sensible au bien être de votre cher(e) petit(e), et comme vous êtes un enfant de la pub, vous avez peut être, comme moi, acheté assez spontanément la fameuse « eau précieuse » et avez naïvement pensé que cela ferait l’affaire. Bien mal vous en a pris, le résultat, vous devez l’admettre, n’a pas été à la hauteur de vos espérances.

Pour celles qui ont été confrontées aux cas les plus sérieux d’acné, vous avez donc, après une moyenne de six mois d’attente, enfin pu emmener votre « mini vous » chez un dermatologue qui vous en a collé pour une petite fortune de produits vendus en pharmacie sans pour autant vraiment prendre le temps d’expliquer à votre enfant les bienfaits d’une routine quotidienne de soin.

Evidemment, vous vivez peut être aussi cette phase compliquée (et plutôt désagréable), d’avoir un ado (en général plutôt garçon) qui a décidé que la salle de bain était l’endroit à bannir de la maison. Dans ce cas, sachez qu’heureusement, cette phase n’est (en général) que transitoire. Encore vous faut-il rester tenace pour qu’il intègre que se laver tous les jours n’est pas un luxe.

Bref, ce billet est là pour vous éclairer et vous aider à assainir et entretenir comme il se doit, la peau pré pubère ou pubère parsemée d’imperfections des plus légères aux plus sérieuses de vos chers adolescents.

Le b.a.-ba : acquérir une bonne routine visage.

Comme pour vous Mesdames, une bonne routine, c’est justement trouver les bons produits qui conviennent à la peau de vos enfants pour qu’ils puissent l’entretenir comme il faut. C’est d’abord déterminer le type de peau de votre fille ou de votre fils et trouver quelques basiques qui viendront, grâce à vous (parce que personne ne le fera à votre place) remplir sa trousse de toilette et lui permettront de prendre soin de son joli minois.

Bien évidemment, on n’applique pas les mêmes produits si l’on a une peau desséchée, voire atopique, une peau sensible ou si au contraire, l’on souffre d’un excès de sébum liée à un pic hormonal et qu’on a la peau aussi luisante que si l’on venait de s’enduire de beurre avec en prime des boutons.

1.LE DÉMAQUILLAGE
Si l’on a une fille, la première des choses à lui enseigner est que bien se démaquiller est la base et doit devenir un geste incontournable.

7

Outre le fait d’effacer les traces de crayon noir, de moult couches de mascara et du fond de teint que nos adolescentes ont souvent tendance à tartiner à profusion- ce qui a pour résultat de boucher toutes les pores de leur peau et d’envenimer leur acné- on retire aussi toutes les traces de transpiration et de pollution accumulées dans la journée.

EDIT : Ce n’est pas que je voudrais faire peur aux parisiennes, loin de moi cette idée, mais la presse se fait largement écho ces derniers jours de la pollution à Paris qui serait aussi dangereuse que le tabagisme passif, c’est dire !

Merci mon Dieu, je vis en Auvergne.
Vous ai- je déjà dis que je me douche à l’eau de Volvic pure ?
Il faut bien qu’on ait des avantages à vivre en Province.

Revenons à nos cotons, que l’on utilise un lait, un baume, une huile ou un gel moussant, tout peut faire l’affaire.
Encore faut il trouver le bon produit, c’est-à-dire celui qui, comme je vous le disais plus haut, nous correspond.
N’hésitez donc pas à aller faire un beau sourire à votre pharmacien pour tester les produits et choisir entre plusieurs gammes.

Ma sélection de la routine du quotidien pour vos ados :

Personnellement, je trouve parfait le Waterproof eye makeup remover ou encore Super démaquillant yeux waterproof de chez Sephora. En plus de cela, il est assez économique avec ses 5,95 € pour 125 ml et il existe en petit format qui s’emporte partout.

Pour les « jeunes » et les moins jeunes encore touchés par l’acné, le Laboratoire Pierre Fabre, a développé trois lignes de soins :
Cleanance (chez Avène), Phys-AC (chez A-DERMA) et également Keracnyl (chez DUCRAY) pour les acnés plutôt sévères.

Pour aller vers une marque plutôt qu’une autre, tout est question de goût. Les produits Avène sont des produits fabriqués à base de l’eau thermale du même nom, les produits ADERMA, sont d’ origine végétale, sachant qu’ils sont composés d’Avoine Rhealba®, les produits de la gamme Keracnyl de chez DUCRAY, concernent les acnés sévères et sont souvent prescrits par les dermatologues.

4

Je dirais que les produits de la gamme Cleanance d’Avène, qui ont fêté leurs 20 ans l’année passée, sont selon moi plus dirigés vers les pré-adolescents et adolescents et les produits Phys-AC d’ADERMA ciblent plus les adolescents et jeunes adultes toujours concernés par les problèmes d’acné.

5

Revenons à notre routine visage, après le démaquillage vient :

2.LE NETTOYAGE

Essentiel pour ne pas laisser de trace de démaquillant. Si celui cité juste au dessus (Sephora) vient aisément à bout du make-up waterproof, il est gras, alors autant l’éliminer totalement après utilisation. Pour se faire, le gel sans savon est au top. Pratique, il s’utilise à la main (je déteste les gants de toilette, véritable nids à bactéries) et fonctionne aussi bien pour le visage que pour le corps (il y a aussi de pauvres ados malchanceux qui ont des boutons dans le dos), il nécessite par contre un rinçage. Il purifie et nettoie en douceur. L’eau micellaire, quant à elle, ne nécessite pas de rinçage et peut également compléter le nettoyage ou se substituer au gel.

8

3.L’HYDRATATION

Une crème le matin et le soir après nettoyage de la peau est indiqué.

3

Et non les garçons, protéger sa peau n’est pas réservé aux demoiselles. Une crème légère type Cleanance Hydra d’Avène viendra compléter la gamme mais on peut aussi se tourner vers une crème hydratante légère type Hydrance Optimale (toujours chez Avène).

En tous, les cas, pour les visages qui souffrent d’excès de sébum, il faut éviter les crèmes trop grasses, de type Cold Cream.

4.LE TRAITEMENT

Une fois par semaine, on peut proposer à l’ado de s’appliquer un masque sur peau grasse comme le Cleanance Mask-Gommage (Avène) qui désobstrue les pores, lisse le relief cutanée, absorbe l’excès de sébum, matifie et apaise. On peut aussi en profiter pour s’occuper de son ado en lui proposant de le lui appliquer. On ne sait jamais histoire de renforcer le lien mère/fille (dream- dream-dream). On lui rappellera que chaque jour, il convient de toujours appliquer une crème hydratante avant de se maquiller (pour les filles bien sûr !).

Cleanance Expert vient de sortir :
Il s’agit d’un soin émulsion qui cible les lésions, lutte contre les imperfections et limite la prolifération des bactéries là où la peau en a le plus besoin tout en respectant la physiologie cutanée. Un must en cas d’imperfections légères à modérées, en première intention qui favorise l’élimination des boutons et des points noirs, lisse le grain de la peau et aide à diminuer l’excès de sébum. Autre détail qui a son importance, il peut s’utiliser seul ou associé à un traitement médicamenteux local qu’un médecin aura pu prescrire à votre enfant.

Pour ceux et celles qui seraient malheureusement déjà fortement marqué(e)s par une acné sévère, le soin Triacnéal d’Avène réduit l’hyperactivité cutanée et prévient l’apparition de marques résiduelles (les vilaines traces dont on peut hériter à l’âge adulte pour nous rappeler quel enfer ça a été d’être ado).

De même, comme expliqué plus haut, en complément d’un traitement administré par votre dermatologue, vous avez aussi la possibilité de vous tourner, pour les acnés les plus sévères, vers la gamme Keracnyl de Ducray.

L’élément incontournable que je vous recommande ?

Mes filles ne pourraient pas faire « sans » : le soin localisé Cleanance Spot, qui assèche, assainit et désincruste grâce à sa mine fine et incolore LE fameux bouton disgracieux qui viendra justement gâcher leur prochain « selfie » entre copines.

6

Acquérir ce dernier, évitera à vos ados de s’appliquer au coton tige, un peu de dentifrice sur ses boutons (oui, vous avez bien lu), astuce qu’ils se transmettent et qui n’a rien de bon pour leur peau.

Vous y voyez plus clair ?

Je vous laisse méditer cette citation de Victor Hugo qui n’était ma foi, pas très charitable :
« Ce qui fait la beauté d’un rosier fait la laideur d’une femme, avoir beaucoup de boutons ».

EDIT : J’ai oublié de vous dire que tous les produits cités se trouvent en pharmacies ou para pharmacies…

Une réflexion au sujet de « La guerre des boutons »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s